Pour transporter les malades afin qu’ils bénéficient de soins adaptés, il existe plusieurs moyens. Des taxis conventionnés aux VSL, en passant par le transport individuel, le transport en commun, l’avion, l’hélicoptère ou encore l’ambulance, etc., le choix est vaste. C’est généralement au corps médical de décider du mode de transport qui convient le plus au patient selon son état de santé. Découvrez justement les différents types de transports de patients dans ce qui suit :

Le transport assis professionnalisé : le VSL ou le taxi conventionnel


Le taxi conventionnel et le VSL (Véhicule Sanitaire Léger) figurent dans la catégorie des transports assis professionnalisés. On en trouve de plus en plus pour assurer le confort des patients. Si vous avez besoin d’un Taxi conventionné à Sarcelles par exemple, il suffit de réserver. Ils sont recommandés lorsque l’objet du transport concerne :

• Une hospitalisation, qu’il s’agisse d’une entrée ou d’une sortie d’hôpital, et que la durée soit complète, partielle ou ambulatoire ;
• Des traitements ou des examens prescrits en cas d’Affection de Longue Durée ;
• Un accident de travail ou une maladie professionnelle ;
• Un déplacement pour des séances de chimiothérapie, de dialyse ou de radiothérapie ;
• Un déplacement auprès d’un fournisseur agréé d’appareillage ;
• Un rendez-vous pour un contrôle médical.

Ce mode de transport convient aussi aux malades atteints :

• D’une déficience ou d’une incapacité physique invalidante qui nécessite une aide technique ou humaine lors du déplacement, mais sans portage ni brancardage ;
• D’une déficience ou d’une incapacité psychique ou intellectuelle qui nécessitent une aide humaine pour communiquer avec l’équipe soignante ;
• D’une déficience qui nécessite le respect de strictes règles d’hygiène.
• L’ambulance

Une ambulance est nécessaire pour transporter un malade d’un point A à un point B :

• Lorsque l’état du patient nécessite que celui-ci reste en position allongée ou en position semi-assise ;
• Lorsqu’il faut un portage ou un brancardage ;
• Lorsqu’il est nécessaire de surveiller le malade de manière continue par un professionnel qualifié tout le long du trajet ;
• S’il y a besoin d’un soin particulier dans des conditions d’asepsie.

Il incombe au patient de choisir la compagnie d’ambulance pour le transporter. Cependant, en cas d’urgence, il suffit d’appeler le 112 pour bénéficier d’une ambulance. Ainsi, le malade sera rapidement emmené auprès de l’hôpital le plus proche selon son état.

Le transport individuel et le transport en commun


Lorsque le patient peut encore se déplacer sans qu’il ait besoin d’une assistance particulière, il peut tout à fait se servir de son véhicule personnel ou prendre les transports en commun comme le métro, le bus, le train pour se déplacer.

L‘hélicoptère sanitaire


Lorsque le malade est dans un état critique, l’usage d’un hélicoptère sanitaire est recommandé pour son transport, surtout s’il se trouve dans un endroit inaccessible par la route ou loin d’un centre hospitalier. Ce type de transport est fiable, efficace et rapide. En effet, le trajet se fait en un rien de temps et l’atterrissage ne prend pas beaucoup de place. L’usage d’un hélicoptère médical est surtout courant à la campagne ou en montagne.

L’avion sanitaire


L’avion sanitaire, avion ambulance ou encore avion médicalisé convient surtout dans le cadre du transport de patients blessés gravement ou à l’étranger et qui nécessitent un rapatriement d’urgence.

Le conseil du jour : découvrez ce dossier vanity rigide avant de l'acquérir .

Derniers articles :

Pour transporter les malades afin qu’ils bénéficient de soins adaptés, il existe plusieurs moyens. Des taxis conven...